Make your own free website on Tripod.com

Archéo.Éduc

Qui sommes-nous ? | Bienvenue | Le Détroit de Béring | Les outils de la préhistoire | Glossaire | La Mer de Champlain | Intérêt pédagogique | Projets | La loi dit quoi ? | Notre motivation | Programme d'activités pour les 9 à 16 ans | Préhistoire au Québec | Autres liens: | Préhistoire de l'Ontario | Nous rejoindre
Glossaire

Enter subhead content here

GÉOLOGIE
 
Abri sous roche : Cavité peu profonde, évidée dans une paroi rocheuse de versant ou dans un escarpement rocheux.
Allostratigraphique: Un corps stratigraphique de roches sédimentaires de dimension cartographiable qui est défini et identifié par les discontinuités qui le limitent.
Aquifère : Couche de sable, de gravier ou massif solide, perméable et poreux, qui comprend une zone suffisamment saturée en eau souterraine pour permettre l'écoulement significatif d'une nappe et le captage de quantités d'eau appréciables dans un puits. Par exemple, un grès perméable fournit de l'eau lorsqu'il est traversé par un puits.
Astéroïde : Corps gravitant autour du Soleil dont les dimensions n'excèdent pas quelques centaines de kilomètres.
Astroblème : Dépression fermée, creusée dans la terre par la chute d'une météorite.
Caverne : Cavité naturelle souterraine, d'assez grande taille, produite par la dissolution du carbonate de calcium formant la roche, par les eaux météoritiques chargées de gaz carbonique.
Chronostratigraphie : La stratigraphie basée sur des unités de temps géologique représentées par un ensemble de strates formées durant une période de temps spécifique.
Chronostratigraphique : Relatif à la stratigraphie qui traite de l'âge des roches et de leurs relations temporelles.
Cratère météoritique : Cratère créé par l'impact d'une météorite.
Cristallographie : Étude des formes, des structures, et des propriétés des cristaux.
Fossile : Tout reste, trace ou empreinte de plante, d'animal ou de bactérie préservé dans la croûte terrestre, depuis sa formation jusqu'à la préhistoire; autrement dit, toute évidence de vie passée.
Géologie : Science comprenant l'étude des parties de la Terre directement accessibles à l'observation et l'élaboration des hypothèses qui permettent de reconstituer leur histoire et d'expliquer leur agencement. Étude des propriétés des roches et des fossiles, reconstitution de l'histoire de la Terre par l'observation directe.
Géomorphologie : Étude descriptive et explicative des formes du relief. Étude des formes du terrain, des formes du relief ou simplement du relief, du terrain et de la topographie.
Lithologie : Nature des roches d'une formation géologique, d'un massif, d'un complexe.
Lithologique : Relatif à la nature des roches.
Magnétopolaire : Se dit d'une unité géologique unifiée par sa polarité magnétique rémanente.
Météorite : Corps solide naturel (fragment rocheux ou métallifère) provenant de l'espace, tombé sur le sol de la Terre ou d'un autre astre. La taille d'une météorite peut varier entre celle d'un grain de poussière et celle d'un bloc de plusieurs tonnes.

Pétrologie : Science qui étudie l'origine, l'histoire, la structure, la composition chimique, la classification et l'interprétation de la genèse des roches.

Pétrographie : Branche de la géologie qui décrit et classe systématiquement les roches selon leurs caractères macroscopiques et microscopiques (composition minéralogique, texture, couleur etc.).
Physiographie : Relatif à la partie de la géographie qui traite du relief et de certains phénomènes naturels tels que les courants marins, les variations atmosphériques, etc. Le terme «géomorphologie» sera privilégié.
Roche : Matériau constituant l'écorce terrestre formé en général d'un agrégat d'un ou de plusieurs minéraux, liés par des forces de cohésion importantes et permanentes.
Sédiment : Corps rocheux solide ou meuble constitué de particules précipitées à partir d'une solution aqueuse ou transportées par un agent externe (eau, air, glace) et déposées dans un bassin sédimentaire.
Stratigraphie : Science qui étudie la succession des dépôts sédimentaires, généralement disposés en couches (ou strates). Étude de l'ordre dans lequel les couches de roches constituant la croûte terrestre se sont formées à travers les temps géologiques.
 

ARCHÉOLOGIE

Anthropologie : Étude de l’humain à toutes les époques et en tous lieux. Approche globale de l’étude de l’origine, du comportement, et de l’évolution des humains, à partir de leurs caractéristiques biologiques, linguistiques, culturelles, sociales et économiques, et de leur variabilité. (Source : Haviland, W. et al Anthropology The Human Challenge Thompson Learning Inc

Anthropologie physique : Étude systématique de l’être humain en tant qu’espèce biologique. Elle s’intéresse surtout à étudier l’évolution des primates, humains et non humains, les ressorts biologiques du comportement humain, l’ostéologie (étude des ossements), la génétique, ainsi que la variabilité des attributs anatomiques et biologiques de l’être humain. L’anthropologie physique est également appelée anthropologie biologique. (Sources : McGraw-Hill Encyclopedia of Science and Technology.

Archéologie : Ensemble des théories, des méthodes et des techniques pour l’étude de la culture et de la civilisation humaine par l’investigation scientifique des vestiges matériels témoignant du passé.

Artefact : Tout objet manufacturé, utilisé, déménagé ou modifié par l’être humain de même que les déchets et les sous-produits de ces procédés.

Art rupestre : Terme général désignant les figures ou dessins peints ou gravés sur une surface rocheuse. (En anglais, le terme rock art peut aussi parfois désigner une figure formée par déplacement ou superposition de blocs rocheux.) L’art rupestre englobe à la fois les pétroglyphes et les pictographes.

Contexte : L’environnement immédiat d’un objet archéologique, y compris son association avec d’autres objets et aménagements présents et sa position dans la stratigraphie du site.

Culture : On peut définir le concept de culture comme étant « l’ensemble des traits distinctifs spirituels et matériels, intellectuels et affectifs qui caractérisent une société ou un groupe social et [que la culture] englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les façons de vivre ensemble, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances ». UNESCO. Déclaration universelle de l’UNESCO sur la diversité culturelle, 2001.

Culture matérielle : S’entend de tout objet façonné, modifié ou ayant servi à l’être humain.

Inventaire: Inventaire (ou reconnaissance) d’une zone pour repérer et situer des sites archéologiques et acquérir une compréhension préliminaire de leur potentiel. Cette évaluation se fait généralement par des prélèvements en surface, des puits de sondage et des tranchées de reconnaissance. Découpage systématique d'un site archéologique en zones carrées, et identification unique de chacun de ces carrés (opération appelée quadrillage ou carroyage).

Paysage culturel : Toute étendue géographique ayant été modifiée ou influencée par l'activité humaine, ou à laquelle est conférée une signification culturelle spéciale.

Stratigraphie : En théorie, se dit de ce qui se dépose en couches successives, à la façon d’un gâteau étagé. Selon le principe de superposition : en l’absence de bouleversements structuraux, les couches supérieures sont plus récentes que celles plus bas. Il s’ensuit que les objets qui se trouvent dans les couches plus hautes sont normalement plus jeunes que ceux présents dans les couches plus basses. Dans une coupe stratigraphique, ou une coupe  pédologique, chaque couche (horizon ou strate) présente ainsi à l’œil des différences dans la couleur de la terre, le type de terre et la taille des particules. Lorsqu’une même strate recèle des objets, l’archéologue peut être assuré qu’ils « vont ensemble » et que, de façon approximative, ils datent de la même période ou remontent au même événement (selon le principe de continuité, où une même couche a le même âge sur toute son étendue). De même, l’archéologue saura que ces objets sont habituellement moins anciens que ceux des couches inférieures mais plus anciens que ceux des couches se trouvant au‑dessus.

La plupart des termes et des définitions fournis dans le glossaire proviennent des ouvrages suivants :

  • Lignes directrices pour la gestion des ressources archéologiques de Parcs Canada(Agence Parcs Canada 2005);  
  • Parcs Canada – Manuel pour l'enregistrement des données archéologiques : fouilles et prospections version 1.0, 2005;
  • Publication de la Direction des ressources historiques, ministère de la Culture, du Patrimoine et du Tourisme du gouvernement du Manitoba. On peut la consulter en ligne à l'adresse suivante : www.umanitoba.ca/anthropology/manarchnet/
    appendices/glossary.html
    (en anglais seulement)

 

Enter supporting content here